personnage


1

Aie-je d’après vous une transidentité ? Tout cela a commencé alors que je jouais sur mon PC…

Bonjour/Bonsoir (Heya pour les intimes) Je m'appelle actuellement Lancelot, 14ans (15 dans deux mois), je suis en troisième. Je suis un garçon de naissance et après être sûr de vouloir devenir femme, je me repose encore des questions à nuit blanche. Afin que se soit plus facile pour moi niveau écriture instictive, je vais écrire au féminin. Tout à commencé en septembre 2016, j'avais 13 ans et comme chaque jour je suis sur mon pc et je joue avec mes meilleurs amis (Stitch et Skwallie), regarde des vidéos, dessine sur ma tablette graphique etc... sauf qu'un soir, mes amis me fis rencontré une personne d'on le pseudo est Sky, et se dernier me posa une question, qui fut logique du à ma voix fort aigüe, "Excuse moi mes tu es un garçon ou une fille". Cette questions fut vite répondue, car j'aime beaucoup faire tourné en bourique, et c'était "Je ne sais, on ne m'a jamais rien donné, ni nom ni âme ni corp". Lorsque Sky fut parti mangé, pour s'amuser, j'ai dis à mes amis "Venez on lui fait croire que je suis une filles". Vous le sentez venir non ? Bref, il fût revenut et lorsqu'il me reposa la question elle fût un fou rire naturelle et la confirmation que je suis une fille. Bref cette blague à durée 2/3 semaine. Puis une nuit, dans mon lit je me posa et me demandis... "Esque je continues ? J'éprouve un sentiment nouveau par cette blague, un sentiment que je n'avais nulle part, un sentiment de renaissance, je me sens bien dans cette identitée". Je voulais que ça continue, et une illumination mes venue, puis la reflexion "Esque je veux rester femme jusqu'a le devenir ?" Et là plein de questions me parrue en plus, suis-je une femme au fond de moi ? Pourquoi toute ses questions ? En soit j'ai toujours caché une féminité en moi depuis petite, mes soeurs avec qui je suis jalouse, preféré jouait des personnages féminins, regardé des dessins animés "pour filles" en cachette etc... Mais voila, quand j'étais petite, se fût aussi les "Tu dois êtres un hommes viriles qui aime les femmes, et qui fera comme papa", se fût aussi les "j'aime pas mes filles" afin d'éviter les discussions sur les femmes auquelles j'étais très génée. Mais revenons au présent. Il fût un moment ou je rencontris d'autres personnes, et le même dilemme se présentas à moi, "suis-je un garçon ou une fille ?", et là sans hésiter se fût la fille qui fût choisie, je voulais encore une fois me sentir bien comme ça, je parlais de moi au féminin instinctivement et il m'arrive de le faire parfois dans la vie courante sans faire exprès. Ça dura des mois, au fure et à mesure, je le féminisé aussi dans la vie de tous les jours, je porte les soutiens gorge de ma soeur quand il n'y a personne à la maison, deviens jalouse et en admiration devant ses personnes qui passe d'homme à femme etc... (bon, après je ne mes pas de maquillage parce que je ne sais pas en mettre et quand mes parents rentrerons ils veront les marques de maquillage et j'ai pas envie de me justifier par stress et timidité. J'ai commencer à en parlait à des amis de ça, dont un qui veux devenir une femme aussi (Skwallie) , et tous mes amis me comprennent et me soutiennent au point qu'il m'appel tous courament Alice. Mais voila, ma voix à changer et si je dis que je suis une femme à quelqu'un de l'ambda, même en essayant de féminiser ma voix, il le recalle et ne me crois pas, je ne sais que c'est pas bien de mentir, mais moi ça me vexe, grandement. Et se vide ma fais reposer les même question qu'il y a 1 ans au paravant. Sauf que là j'ai besoin d'avis, pas spécialement de réponse précise, mais au moins des avis sur ma situation. Alors voila. Ai-je d'après vous une transidentité ? Si oui, dois je attendre mes 16 ans pour le dire à mes parents et prendre des hormones dans la foulais etc... (je suis réellement sans patience donc je veux prendre mes hormones le plus vite possible) ou dois-je le dire maintenant comme ça c'est fait ? Ps: je suis quoi qu'il arrive attirée par les femmes et bordel je pleure de jalousie extrème devant des yuri ou oeuvres montrant deux lesbienne. Alice


Pourrais-je être fait pour être une femme ?

Bonjour, commençons par le début. Depuis ma jeunesse je joue à énormément de jeux vidéo et jeux de rôles de toutes sortes. Fait innocent est que j'ai toujours incarné des personnages féminins. Peu à peu le scénario c'est reproduit sur internet où ce n'est plus que par le biais du jeu que j'incarne une personnalité féminine. Les seules discutions que j'ai aujourd'hui se font via internet et sous un nom féminin et en modifiant ma voie pour qu'elle soit aussi féminine. Il y a trois ans, ma petite-amie a accidentellement constatée une partie de ce que je faisais et m'a fait réaliser l'anormal de la situation. J'ai aussi constaté que mon excitation sexuelle elle-même est stimulée par le fait de me mettre dans la peau de la femme avec qui je suis (et pas par ma propre sensation) Mon côté féminin m'obsède, mon corps me dégoûte, j'ai toujours voulu être une femme ; en début d'adolesence c'était un fantasme, mais pourrai-je être réellement fait pour être une femme ?


Milk ou le combat contre l’intolérance

Harvey Bernard Milk (1930-1978) est le premier politicien ouvertement gay à être élu. Personnage flamboyant, charismatique et passionné, il a lutté toute sa vie contre la discrimination. Élevé au rang de martyr suite à son assassinat, le 27 novembre 1978, sa vie fait l'objet du dernier film de Gus Van Sant, qui a réalisé, entre autres, Elephant (2003) et Last Days (2005).



The L Word : la fin d’une belle histoire de filles

« J'ai une bonne et une mauvaise nouvelle à t'annoncer… » Ah! Ce que je déteste quand on use de ce stratagème pour me faire avaler une mauvaise nouvelle! Pas vous? C'est pourtant cette stratégie horripilante qui a été utilisée par Showtime pour annoncer la fin de la série culte The L Word (Elles, pour la version québécoise).