raison


Je sors présentement avec une fille, mais je suis attiré par un gars…

Bonjour! Je sors présentement avec une fille et je croyais l'aimer, en fait, c'est ma 2ieme relation avec une fille et j'étais certaine d'être lesbienne. Pourtant, j'ai toujours eu de petits doutes et ce qui me trouble, c'est d'avoir eu un "coup de foudre" et même du désir pour un garçon... soit le meilleur amie de ma blonde! Je ne sais plus quoi faire? J'y pense toujours... Je suis attirée par les femmes, mais par les hommes aussi (parfois). Je ne veux pas gâcher ma relation avec elle, sauf que d'un autre côté, j'aimerais vraiment sortir avec un gars pour savoir une fois pour toutes. C'est encore plus délicat, le gars étant son meilleur ami...


2

S’accepter comme lesbienne

Je pensais que j'étais hétéro, mais que la raison pour laquelle je n'avais pas de vraie relation avec un garcon, c'est parce que je n'étais pas amoureuse. Alors je me forcais à faire comme mes copines, sortir avec des garcons, sauf que ca ne m'interessait pas donc forcement ca ne marchais jamais.Je pensais que j'étais hétéro, mais que la raison pour laquelle je n'avais pas de vraie relation avec un garcon, c'est parce que je n'étais pas amoureuse. Alors je me forcais à faire comme mes copines, sortir avec des garcons, sauf que ca ne m'interessait pas donc forcement ca ne marchais jamais.




J’aime les femmes, mais j’ai peur…

J'ai 48 ans, J'aime les femmes mais j'ai une peur panique. Il fallait que je sois en boisson, pour les premières rencontres, après ça pouvait aller. Mais, je suis sobre depuis 3 ans, ma peur est revenu, au travail, il y a une femme qui me plaît, je viens tellement nerveuse quand je l'a voit, j'en panique quasiment à l'idée que je vais l'a voir. Je suis jolie, mais j'ai l'impression que je ne serais plus capable d'être en couple. Je fuis les femmes gays et pourtant j'en rêve.



Est-ce tromper sa conjointe que de se masturber seul, devant de la pornographie ?

bonjour, je vous remercie de m'avoir répondu précédement. Votre service est remarquable et unique. Votre réponse ne va cependant pas dans le sens de l'aide dont j'ai besoin. En effet, j'ai décrit incomplètement ce que je vis en couple. En fait, la masturbation ne constitue pas un tabou dans le sens où vous semblez l'avoir compris d'après mon témoignage. Nous pratiquons la masturbation en couple, sans tabou. Ma femme me demande même parfois de me masturber car ça l'excite. Ce qui lui pose problème (et donc à moi), c'est que je me masturbe seul, en cachette, en regardant des videos à caractère pornographique. Elle dit que ça équivaut à la tromper : c'est comme cela qu'elle le vit. Ma question est donc : est-ce tromper ma femme de lui mentir et de me cacher ainsi ? Et est-ce utopique de ma part de penser arrêter ? Je vis tout cela dans la culpabilité, ce qui complique considérablement les choses. J'espère que mon témoignage et votre réponse aidera d'autres personnes...



Se masturber, est-ce que c’est tromper ?

bonjour, depuis plusieurs années, je me masturbe en cachette de ma femme car elle m'a assuré qu'elle me quitterait si je continuais. Je vis cela très mal car cela limite les perspectives d'avenir de notre couple et de notre petite famille. J'aimerais arrêter mais je n'y arrive pas. Est-ce tromper sa femme que de se masturber en lui mentant ?


J’ai une liaison avec un homme, mais je me demande s’il est bisexuel…

bonjour, J'ai eu pendant longtemps une liaison avec un homme marié. Nous avons autour de la cinquantaine. Notre relation, de ruptures en retrouvailles, s'est soldée car je ne supportais plus l'absence d'amour de sa part. J'ai toujours senti chez lui une forme de tristesse, il était désabusé et désoeuvré, passant du temps sur des sites de rencontres. A côté de cela, nous avions des rapports sexuels où il prenait plaisir à inverser les rôles, comme il disait. Et c'est parce que je savais qu'il y prenait plaisir que je lui avait proposé d'utiliser un godemiché. Il aimait que je le pénètre ainsi, les caresses anales, porter ma culotte, prenant parfois des positions de femme. Je lui ai demandé s'il avait des attirances homos. Il a répondu qu'entre fantasme et passage à l'acte, il y avait une marge. Je me demande s'il n'est pas bi sans se l'avouer, et je voudrais le lui dire, triste de sentir qu'il n'ait pas eu assez confiance en moi pour m'en parler.