Activity


  • 24S1K a adressé une note au groupe Group logo of Trans power!Trans power! 4 years, 1 month ago

    Hey gang
    En fait, je voulais savoir s’ il y a d’autres personnes qui s’identifie comme bigenre( bigender) ou fluidité de genre( genderfluid) , et si c’est le cas est-ce que vous avez fait votre coming out à vos proche. Moi j’ hésite à le faire. En fait, je l’ai dit a certaines personnes et je n’ai pas l’impression qu’elles comprennent ma situation. Elles confondent le fait que j’ai des intérêts masculins et féminins avec mon identité de genre …

    • J’ai toujours été attirée à me vêtir au féminin et ce n’est que depuis trois ans que je le fais. Cependant je reste encore dans le placard. J’ai aussi une trouille bleue à divulguer ça à mes proches. Certain(e)s ont émis des commentaires très désobligeant à propos du travestisme alors je ne vais pas jeter de l’huile sur le feu en leurs avouant que je suis travestie. Avec le temps, j.ai réalisé que je suis fondamentalement un homme mais avec un coté « femme » très présent en moi. Un peu comme toi, les deux dans le même corps. Là où le bas blesse « pour moi » c’est que je voudrais me trouver une compagne mais comment dire ça à une femme sans qu’elle se sauve en courant …. (soupir)

      • pas facile de montrer notre deux côtés, masculin et féminine, moi je mix mes vêtements des gars, le t-shirt et polos avec des jeans presque unisexe ou skiny avec des ballerines ou sandales des femme qui son dans des couleurs neutres et la majorité de temps les gens s’ en fouettent mais il y a quelques fois que un minorité des personnes te regardent comment si tu étais un martien ou avec un regard dégouté ou surpris, mais si non une bonne partie des femmes `Montréal trouvent cool que quelqu’ un a le courage des’ habiller comment il/elle veut. Mais encore ce n’ est pas facile de se faire accepter complétement dans la société et trouver l’ âme sœur qui nous aimera tel qu’ on est.

    • J’entends souvent des gens dire « Ça c’est pour les filles » ou « Ça c’est pour les gars ». J’essaie de m’en foutre et de faire ce que je veux, mais j’admets que c’est difficile d’avoir de l’assurance quand on a l’impression d’être jugé. Heureusement il y a aussi quelques personnes qui me disent des commentaires d’encouragement parce qu’ils trouvent eux aussi qu’on ne devrait pas se limiter à ce que notre genre a le droit ou pas le droit de faire.